Rechercher

Retour sur un phénomène de société : Le TearDrop Trailer

Aux Etats-Unis dans les années 1930, on rêve de liberté, de loisirs et d’évasion. Il faut dire que la crise qui a eu lieu en 1929 a laissé des traces dans tout le pays et a touché toutes les classes de la société.


Il est de bon ton d’imaginer alors toute sorte de solutions pour conserver un plaisir de vivre et ce sont les liens familiaux heureux qui prévalent ; les vacances et les sorties du week-end sont privilégiées ; en revanche le système D n’est pas une alternative.


La voiture est déjà démocratisée grâce à Henri Ford ; La petite caravane fait son

chemin ; l’auto construction est l’évidence.


En forme de goutte d’eau, d’où son nom en anglais (tear = larme, drop = goutte), ce micro-habitat ambulant se compose de deux sections quelles que soient les finitions, par essence modèle unique : une zone pour dormir, soit une tente à toit rigide et un coffre-cuisine pour nourrir sa famille.

La plupart des remorques Teardrop d'origine ont été construites avec des matériaux provenant des marchés excédentaires de la Seconde Guerre mondiale. Les châssis étaient en acier profilé en U ou en tubes d'acier ronds. Dans certains cas, les roues provenaient de jeeps récupérées qui ont retrouvé une nouvelle vie sur cette mini caravane au charme incontournable.

Les parois étaient généralement fabriquées à partir des ailes en aluminium des bombardiers de la Seconde guerre mondiale, qui donnaient aux Teardrop Trailers leur aspect brillant.


"Aujourd'hui, il existe peu de fabricants de Teardrop Trailer, mais la plupart sont fabriqués dans de petits ateliers confidentiels.

115 vues0 commentaire