La Camargue en Tiny Camp



Jour 1

 

Arles



Votre road trip débute par la ville d’Arles, une ville au riche passé historique. Celle-ci recèle de nombreux monuments de l’Antiquité (arènes, théâtre antique…), inscrits sur la liste du patrimoine mondial de l’humanité.

Le plus célèbre est l’amphithéâtre romain, où les visites sont possibles.

Vous pouvez également vous balader dans les jolies ruelles remplies d’authenticité entre une architecture riche et ancienne et la touche de modernité avec l’apparition du street art.




Visites payantes

Amphithéâtre romain


  • A partir de 7€

Où dormir ?

  • Camping sauvage par Park4night

  • Terrain très calme et dans la campagne

  • 10 Rue du Rhône, 13104 Arles



Jour 2

 

Arles - Réserve Naturelle des Marais de Vigueirat : 26 km Via N113


Réserve Naturelle des Marais de Vigueirat



Site naturel protégé de 1 200 hectares entre le delta du Rhône et la plaine steppique de la Crau, les Marais du Vigueirat constituent l’une des plus vastes propriétés du Conservatoire du littoral en Camargue.



On y retrouve une grande diversité floristique avec plus de 885 espèces végétales dont 5 protégées au niveau national et 19 au niveau régional. Vous y trouverez quelques espèces emblématiques comme la salicorne, ou le jonc piquant…

A travers votre promenade, vous pourrez également apercevoir une faune diversifiée avec des oiseaux par milliers ; vivant sur le site toute l’année, estivants ou hivernants.

En visite libre, en calèche, à pied ou à vélo, la Réserve Naturelle des Marais de Vigueirat est parfaite pour les amoureux de la nature.


Réserve Naturelle des Marais de Vigueirat - Salin de Giraud : 24 km Via D35

Où dormir ?

  • Camping sauvage par Park4night

  • Parking entièrement ombragé par des platanes, situé en plein cœur du village de Salin de Giraud

  • 1A Rue de la République 13129 Salin de Giraud



Jour 3

 

Salin de Giraud


Le village de Salin de Giraud situé au sud-est du delta de la Camargue, abrite une originalité pour un village du sud de la France : nous y trouvons des corons. On a plutôt l’habitude de voir ce type d’habitations dans le nord de la France et le sud de la Belgique, construitent à l’époque pour les mineurs.

Mais pourquoi ?

A la fin du 19 ème siècle deux entreprises travaillant dans l’exploitation du sel se sont installées à Salin de Giraud suscitant une immigration d’ouvriers venue de toute l’Europe. Le village fut créé pour loger les ouvriers. Alors la société belge Solvay importa tout simplement son modèle architectural de briques rouges. C’est comme ça que les corons de Salin de Giraud furent construits entre 1896 et 1902.

Ce village est également connu pour être entouré de marais salants. Cette saliculture offre des paysages à couper le souffle, notamment par les couleurs rosées ressemblant aux lacs roses en Afrique ou en Australie. Un arrêt est donc fortement conseillé pour immortaliser ces paysages.



Si vous souhaitez le visiter, le salin se visite à pied ou à vélo mais cela est payant. Vous pouvez également vous contenter de voir le salin depuis le point de vue du sel et cela est gratuit.


Visites payantes

Marais salants


  • A partir de 11€

Salin de Giraud - Plage de Beauduc : 19.1 km Via Rte du bac de Barcarin / RD36c / D36C


Plage de Beauduc


Après Salin de Giraud, direction l’une des plus belles plages de la Camargue : la plage de Beauduc. Celle-ci est sauvage, où vous verrez de nombreux flamants roses, ainsi que des kite-surfers. Elle a également la particularité d’y avoir de temps en temps des artistes.

Où dormir ?

  • Parking sauvage par Park4night

  • D570, 13460 Saintes-Maries-de-la-Mer

Jour 4

 

Plage de Beauduc - Etang du Fangassier : 9.8 km (route sans nom)


Etang du Fangassier


Un autre moyen d’apercevoir des flamants roses est de se rendre au bord de l'étang du Fangassier.


C’est ici que cet oiseau vit et se reproduit.

Le but est de les apercevoir sans les déranger alors laissez votre voiture sur le parking et longez l’étang à pied.


Etang du Fangassier - Domaine de la Palissade : 24.3 km Via D36C et route de la mer


Domaine de la Palissade


Après cet arrêt, direction le domaine de la Palissade. Si vous aimez la nature, une belle balade est à faire. Cette zone de 700 ha à l’embouchure du Grand Rhône regroupe plusieurs écosystèmes et abrite toute une faune et une flore. Vous avez 4 sentiers balisés ainsi que 3 tours d’observation qui permettent de découvrir cet espace naturel protégé. Les tours d’observation sont positionnées devant les marais et parfaites pour photographier les espèces. comme les fameux flamants roses, des cygnes, cormorans etc…


Où dormir ?

  • Camping sauvage par Park4night

  • Route de la Mer, 13129 Arles


Jour 5

 

Domaine de la palissade - Parc Ornithologique du Pont du Gau : 63.6 km Via D36, D37 et D570


Parc Ornithologique du Pont du Gau


Le Parc ornithologique de Pont de Gau est le site idéal pour observer et photographier de nombreuses espèces d’oiseaux et notamment les flamants roses. Ce site possède de nombreux étangs et marais, et permettent de découvrir les oiseaux de Camargue dans leur milieu naturel. C’est par les sentiers du parc (deux itinéraires au choix) que vous pourrez admirer et photographier les oiseaux. Ce parc est particulier car les flamants roses sont habitués à la présence de l’homme, vous pouvez donc les approcher sans qu’ils s’envolent.


Visites payantes

Parc Ornithologique du Pont du Gau


  • A partir de 7,50€

Parc Ornithologique - Saintes Maries de la Mer : 4.9 km Via D570

Où dormir ?

  • Camping sauvage par Park4night

  • Parking en plein milieu des étangs avec les flamants roses, attention piste non goudronnée

  • 13460 Saintes Maries de la Mer


Jour 6

 

Saintes Maries de la Mer



Capitale de la Camargue, Saintes Maries de la Mer est une station balnéaire principalement connue pour son pèlerinage. Tous les ans, à la fin du mois de mai, les communautés Roms, Manouches, Tsiganes et Gitans viennent de toute l’Europe pour vénérer leur Sainte Sara la Noire.


Lors de votre balade dans la ville de Saintes Maries de la Mer, vous pourrez voir la statue de Sara la noire, vêtue de robes multicolores et de bijoux qui se trouve dans la crypte de l’église de Notre-Dame-de-la-Mer, une église fortifiée romane du IXe siècle. Et si vous souhaitez vous offrir un panorama sur toute la ville, il suffit de monter sur le toit de l’église. L’accès à la terrasse panoramique se fait par un étroit escalier en colimaçon situé côté opposé à l’entrée de l’église.


Les Saintes-Maries-de-la-Mer, bien, ville de pêcheurs, possède aussi beaucoup de charme avec ses maisons blanches et sa station balnéaire animée.


Où dormir ?

  • Camping le Clos du Rhône****

  • Services : espace aquatique, club enfant, spa, supérette, bar, restaurant, laverie

  • Prix : en fonction de la saison

  • Route d'Aigues Mortes, 13460 Saintes Maries de la Mer


Jour 7

 

Saintes Maries de la Mer - Aigues Mortes : 29.7 km Via Rte des Saintes Marie de la mer


Aigues Mortes


La dernière journée s’annonce chargée !


Aigues Mortes propose de nombreuses activités pour ne pas s’ennuyer !


Pour commencer, vous pouvez visiter cette cité à l’intérieur des murailles en passant devant la place Saint-Louis. Elle possède une fontaine au centre et une statue à l’effigie de Saint-Louis et abrite la Mairie et l’Office du Tourisme. C’est un lieu agréable pour flâner avec ses nombreuses terrasses de bars et restaurants.


Si vous aimez l’histoire, vous avez également les chapelles des Pénitents Blancs et Gris datant du XVIIe siècle où vous pouvez voir des fresques, tableaux et retables.

Vous pouvez également faire le tour des remparts pour découvrir l’architecture militaire du XIIIe siècle (tours, portes de défense et donjon). La visite se termine par la tour de Constance, la plus imposante, qui protégeait le port et la cité. La promenade sur les remparts offre un superbe panorama sur la ville et les salins et coûte 8€.

Aigues Mortes possède une spécialité locale à ne pas manquer si vous passez dans cette ville. Celle-ci est la fougasse d’Aigues-Mortes, une fougasse moelleuse et sucrée aromatisée à la fleur d’oranger.